Mon lin, ce matin...

3 commentaires:

Bérénice a dit…

il ne te reste plus qu'à le tisser! :)

Tara a dit…

Chaque jour je guette l'instant fatal et bouleversant, l'éphémère moment qui marquel'apparition de quelque champ de lin.

Il n'est rien de plus doux, de plus pur, de plus beau.

Ce bleu, comment pouvais-je ne pas le retrouver en ces lieux si délicieux ?

Merci à toi ...

http://oxybulles.blogspot.com/ a dit…

fleurs de lin
comme fleurs de cerisier
se font longtemps attendre et désirer
pour, l'instant d'après déjà "s'évanescer"

éphémère plaisir n'en est pas moins grand
et parfois si troublant que d'avance on l'attend...